Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeurdeplantes

Onopordon acanthum

     Onorpordon acanthum ou que les amoureux des ânes connaissent sous le nom de pet d'âne. Un nom curieux mais les ânes en raffolent mais leurs consommations produisent des vents très sonores. Ce chardon que l'on rencontre facilement sur les bords des routes comme des autoroutes dans les régions ou le sol est calcaire est certainement le plus graphique de tous par sa robe blanche de mai a juillet.

Cet onopordon acanthum est une plante bisannuelle qu'il est facile de déplacer en cette saison sans risque d'endommager le système racinaire. Prévoir  de l'arracher avec une belle motte de terre. La transplantation en cette saison ou la croissance est presque nulle ne généra en rien le fait d'obtenir cet été une taille de plus de deux mètres et parfois trois quand le sol est riche.

Onopordon acanthum
Onopordon acanthum

La plante en ce début d'année est encore petite, si lors d'une promenade vous la croiser en récolter un exemplaire ne risque pas de nuire à la diversité de la flore de nos régions. Car il faut savoir que dans certains pays elle devient facilement une plante envahissante.  Dans certains jardins elle peut engendrer une prolifération que nombre de jardinier refuse à l'implanter. Pour éviter ce risque je coupe la plante avant que les graines soient à maturité. Cette prolifération est très facile à réguler. Il suffit d'un petit binage en automne ou au printemps pour ne conserver que les plantes qui seront apporter un plus au jardin pour le bonheur des yeux et des insectes pollinisateurs. Quand la plante entre en pleine végétation le feuillage est des plus piquants mais quelques précautions et des gestes lents et précis vous pourrez intervenir sans risque. Une belle plante dont la silhouette blanche dans le jardin en plein soleil est toujours un beau spectacle.

Onopordon acanthum
Onopordon acanthum

 Il est toujours possible de semer cette plante en ce début d'année avec un peu de chance elle prendra de la hauteur. N'oubliez pas cette plante à un cycle végétative sur deux ans, bisannuelle. L'idéal est de la planter en fin de printemps ou en automne si de semis ou une récupération sur les bords des chemins ce mois-ci. C'est une plante dont le graphisme est intéressant à planter en sol ou l'exposition est très chaude pour se  jouer du contraste de son feuillage avec les plantes à fleurs en juin et juillet. Après la floraison la plante prend rapidement un aspect triste je vous conseille de prévoir une plante de remplacement que vous aurez conservé dans un pot en attente de sa plantation. Le feuillage à la base de ce chardon laisse peu de chances à une plante de s'y développer. La technique de la plante en pots permet de combler le vide sans que personne ne remarque rien. Méthode que les jardiniers de Giverny utilisent avec aisance et grande satisfaction aux yeux de tous sans crainte de nos regards de jardinier experts en la matière. Cette méthode je vous invite à l'utiliser pour un grand  nombre de plantes. Glisser une potée de dahlias en remplacement en juillet ne fera que rendre l'espace encore plus beau, à defaut une belle graminée annuelle.

Onopordon acanthum

Une belle plante sauvage qui prouve qu'il est possible de créer un jardin avec peu mais pour donner l'impression d'un jardin d'expert. Une plante pour les jardins où les jardiniers aiment les insectes et la beauté des fleurs. Au-delà de l'aspect esthétique de ce chardon elle cache une particularité pour soigner des ulcères de la peau que l'ancienneté de la méthode a prouvé depuis longtemps. Remède de grand-mère ou simple expérience de l'humanité que l'oubli de la pratique relègue dans les livres médicinaux. Vérité pour soigner le carcinome bénin avant qu'il prenne la forme du cancer le risque est faible de le tester par rapport a la possibilité du soin. Je vous invite à consulter cette lecture sur ce sujet en suivant ce lien remède pour soigner le carcinome.

Une plante pour le bonheur d'être jardinier et de celui de composer des scènes de jardins ou l'esthétique est la recherche.

Commenter cet article