Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeurdeplantes

2020-sans-pesticides.jpg

     2020 sans pesticides en espaces verts et dans nos jardins, vous ne pouvez pas avoir échappé à la décision des parlementaire jeudi 23 janvier 2014 de voter un projet de loi pour une telle interdiction. Serait-ce enfin l'âge de la raison, la prise de la conscience d'une bombe à retardement qui contamine déjà tant de personnes que nos enfants seraient en droit de nous exiger des dédommagements.

 

La proposition de Loi Labbé adoptée par le sénat le 19 novembre 2014  Une décission votée par les socialistes, le front de gauche, les verts, les radicaux, l'UDI, avec le regret de l'UMP de ne pas se joindre à ce projet de Loi. La protection de la santé des citoyens  des produits hautement toxiques que toutes les études prouvent et cela sans aucune étiquette politique ne serait pas une raison juste et suffisante? Je n'arrive pas à comprendre qu'un tel sujet dans notre société ne donne pas l'unanimité au parlement?

Pour nous jardinier, pour nous simple promeneur, il sera enfin possible de se rouler dans les gazons et de mâchouiller des brins d'herbe en rêvant.

 

1er janvier 2020 interdiction d'utilisation par les personnes publiques ( Etat, régions, communes, écoles...) d'utiliser des produits phytopharmaceutiques ( insecticides, désherbants, fongicides..) pour l'entretien des espaces verts ouverts ou accessibles au public. Seront seulement utilisés des produits de biocontrôle et des substances dites à faible risque. Les voies ferrées et pistes d'aéroport comme les cimetières et espaces pour le sport seront pour l'instant exclues de cette interdiction. Dans le cas d'un risque sanitaire des dérogations sont observées. Les villes seront plus vertes dans l'avenir pendant que les campagnes seront encore plus polluées! L'agriculture sera le maillon faible de cette loi, absente, comme les pépiniéristes, les horticulteurs, les maraichers. Oui le risque de manger sainement est encore trop important pour changer cette situation. Courage ou faiblesse? Manger sainement est certainement une utopie et un rêve de quelques personnes qui ne compte pas dans notre société.

 

1er janvier 2022 interdiction de commercialiser des produits phytopharmaceutiques pour l'usage des particuliers. Enfin une loi qui va nous protéger d'une faiblesse qui nous pousse à vouloir un jardin idéalement propre et saint. Une loi qui vas inciter des changements dans nos gestes de jardinier de tous les jours. Une loi pour faire de nous des jardiniers responsables et respectueux du milieu dans lequel nous évoluons. La nature humaine étant ce qu'elle est, il est fort probable que des dérogations, des annexes à cette loi seront publiées d'ici sa mise en service. A moins que cette loi nous transforme tous par une prise de conscience d'une urgence à changer nos modes "culturales" dans nos jardins. Pour petit exemple je vous invite tous à regarder dans l'abri du jardin, dans le garage, dans la cave, sous l'évier les quantités de produits dont  vous disposez? Sont-ils toujours utilisés dans la juste limite du besoin dans le respect des doses, dans le respect de l'application et des protections qui demandent leurs applications?

 

Pour en lire plus je vous invite à lire un article du Monde du 23 janvier par Audrey Garric. Un rêve que cette loi, une petite révolution dans notre société que tout jardinier que nous sommes tous ne peuvent oublier. Etre jardinier devrait signifier être capable de jardiner sans produits chimiques. Jardiner sera un acte responsable dorénavant (il l'était). La révolution verte serait telle en marche? L'espoir permet d'avancer mais il reste encore beaucoup à faire. Les abeilles jardinières du jardin  nous le rendrent.

Commenter cet article