Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeurdeplantes

allium.JPG

Allium roseum ou le petit ail rose des vignes. Un jolie et tout simple petit ail qui en cette saison apporte une touche très particulière aux massifs. Un ail pas fragile poussant facilement pour former au fils des années une belle touffe d'où émerge des bouquets de petites fleurs blanches rosées. Il est facile de lui trouver une petite place dans le jardin. Avec une préférence pour un sol drainant voir caillouteux, calcaire ou neutre. Il s'installe progressivement dans le jardin par semis spontanée, si il trouve la terre du jardin agréable. Dans mon jardin de la région parisienne il pousse sans aucune difficulté par contre dans celui du Poitou ou le sol est lourd et argileux gorgé d'eau en hiver et sec l'été quelques préparations du sol sont obligatoires. Mes premières plantations dans ce dernier jardin comme pour tous les autres Alliums un échec. Aussi depuis je prépare un trou de 30 cm ou un fer de bêche de profondeur sur 50 cm de large. Dans lequel je mélange de la pierre broyée de nature calcaire avec du gravier fin et de la terre du jardin avec un peu de compost. Cette méthode semble adapter, depuis chaque printemps il pousse sans sembler souffrir, avec une floraison généreuse . Pour en reconnaître les emplacements je couvre la surface d'une fine couche de sable, qui allèche au fil des années le sol.allium roseum

Cet Allium est présent naturellement dans nos campagnes, pour jardinier randonneur on le trouve dans tout l'ouest de la France, dans les régions des vignes il fleurie le bas des ceps  quand ces derniers sont cultivés naturellement. Un petit ail que j'aime en ce moment particulièrement sous les pluies permanentes de ce printemps quand il forme des petits bulbilles au niveau des fleurs.IMGP7105.JPG

Comme des petits bijoux qui captent le moindre rayons de soleil. Discret mais attractif. Une plante qui apporte un petit plus au jardin par son aspect naturel et sauvage. Une plante pour planter au pied des rosiers, des arbres, en bordures des massifs. Planter  en touffe pour accentuer l'effet de masse. Une plante discrète mais que l'on repère rapidement dans le jardin. Pour les gourmands les fleurs se consomment, il est possible de manger  les petits bulbilles avec un fromage blanc ou fromage frais de chèvre sur une tartine grillé. Une petite plante qui passe du jardin à la table pour encore plus de plaisir pour nous les jardiniers. IMGP7104.JPG

Une plante simple, naturelle  de nos campagnes, une plante qui apparaît le temps de sa floraison puis devient si discrète après celle-ci qu'on oublis facilement sa présence. Seul reste le souvenir d'une petite plante précieuse qu'elle n'est pas bien sûr. Une plante à planter cet automne ou en ce moment si vous la trouvez en fleurs, attendre la fin de la floraison ou ne pas déranger les racines lors de la transplantation. Chaque année elle se montre, une fidèle du jardin quelques soient les conditions climatiques. Une raison de ne pas se priver de sa présence au jardin. Sa présence  en pleine terre est préférable que dans une jardinière. En mélange dans une très grande potées oui. Une plante pour le souvenir des jardins de nos anciens, une plante qui se partage facilement. A essayer pas de risque, une plante facile que vous pouvez certainement trouver chez un amis jardinier près de chez vous.

Commenter cet article