Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

 

IMGP1157.JPG

     Cabane du jardinier en osier tressé par Eric Renault au Parc Floral de la Source (45). Une cabane avec un espace des plus agréable pour un jardin pédagogique. Cette cabane au cas ou certains seraient de passage dans ce parc est encore la pour quelques mois, déjà plus dix ans elle arrive à sa fin. Un projet de reconstruction est à l'étude, le célèbre osiériste Eric Renault serait à nouveau solliciter pour explorer ce nouvel espace. Cette cabane est une petite réussite en osier tressé, actuellement la végétation poussante des saules lui donne un côtés étrange. Un coté mystère qui me fait penser  un peu à celui du jardin de Mr Vilain lors du festival du jardin de Chaumont Sur Loire de l'an passé. Une cabane qui se cache dans la végétation ce qui ne peut que  rendre les enfants encore plus curieux mais aussi ravivés des souvenirs chez nous grand jardiniers.IMGP1158.JPG

Une structure simple, hexagonale pour une  intégration dans l'angle du jardin, pour le jeu des poteaux vivant des saules. Une toiture des plus simple, l'ensemble planté sur et autour d'une structure métallique. Dans les murs de cette cabane de solide poteaux métallique assure la durée et la tenue de cette cabane. Son habillage simple et travaillé laisse rêveur. Une belle idée pour aménager une pièce au fond du jardin, une alternative aux murs végétalisé. Celle-ci se montre en hiver, et le printemps commence à la cacher. Avec ce principe il est possible d'imaginer des cabanes dans les coins du jardin!

IMGP1161.JPG

IMGP1160.JPG

Le plessis disparaît progressivement sous la végétation, laissant entr'apercevoir une construction. Rien que cette idée me plaît et j'imagine très facilement un espace refuge qui se fait discret ou le temps d'une pause l'esprit, le corps se repose et rêve. Comme un nid au coeur d'un saule, cette arbre réserve bien des surprises et permet de rester enfant dans les réalisations tout en apportant avec ses matériaux une maturité dans le jardin.IMGP1162.JPG

Le haut du toit est végétalisé par les pousses des saules, accentuant la disparition de cette cabane. Chaque année il faut envisager de tailler toutes les poussent ce qui donne matière à les utiliser dans d'autres montages. Une manière judicieuse d'avoir du plessis sans perdre de l'espace dans le jardin. L'intérieur de cette cabane est protégé par un film plastique . Ce qui à peut être aider à prolonger la durée de vie du plessis.IMGP1159.JPG

Une cabane comme tout enfant aimerais trouver dans le jardin familiale, un espace pour leur donner envie quand celle-ci est dans le potager de découvrir le monde merveilleux des légumes et des fleurs.

IMGP1163.JPG

Cette cabane avec le temps est comme un arbre, difficile de savoir qui est en premier l'arbre ou la construction, une jolie réussite et un plaidoyer pour ce matériaux qui ne demande qu'une chose qu'on le taille, qu'on le manipule, que l'on joue avec. Le temps apportant une patine, une histoire du lieu qui arrive a son terme, qui je l'imagine à fait rêver tous les enfants dans ce lieu comme il me laisse pensif jardinier que je suis.

IMGP1164.JPG

Merci Mr Renault pour ce moment de rêverie au jardin, dix ans  que cette aménagement évolue, une réalisation facilement réalisable dans nos jardins, qui inspire, qui donne l'envie de jardiner et respecter la nature. Que sera la prochaine réalisation, comment sera la prochaine cabane du jardinier? Même si on ne maîtrise par l'art de réaliser une vague d'osier, ou d'avoir une variété dans les saules comme cet osieriste, son art ne peu qu'encourager à la tester et la placée dans nos jardins. Le jardin est un bon moment de détente ou toute création prend une dimension plus importante et gratifiante qui fait beaucoup de bien. Que de jardinage pour tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Magali 08/05/2011 13:54


J'ai éprouvé beaucoup de joie à revoir cette partie du potager orléanais. Ma dernière visite remonte à 8 ans, alors que nous vivions à Cléry St André. Le val de Loire est vraiment le jardin de la
France. Comment s'appelle déjà le nom de la source qui jaillit dans le parc? Et que l'on retrouve à St Hilaire St Mesmin ?
Bon dimanche, et encore merci.


passeur de plantes 10/05/2011 23:44



Pour le nom de la source je suis sans aucune réponse. Un bel endroit que je retrouve toujours avec un grand plaisir aussi, les années passent mais ce lieu prend chaque année un plus, la nouvelle
équipe de jardinier lui apportant un peu de fraicheur pour notre grand plaisir. merci du petit mot.