Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeurdeplantes

carre-rond-de-yu-kongjian-5.jpg

     Carré et rond pour symbole du ciel et de la terre dans l'art des jardins Chinois par l'architecte paysagiste Yu Kongjian au festival des jardins de Chaumont-sur-Loire en 2013. Une inspiration de sa culture qui aura laissé dans l'esprit des nombreux visiteurs une note toute particulière pour une telle création au jardin. Un mélange entre oeuvre d'art et simplicité de la réalisation pour porter un regard autre que celui du simple passant. Du rouge, du bleu celui de l'eau des éléments, d'une forme sinueuse qui guide le pas d'une rive vers un autre ailleurs. Simplicité des matériaux pour un effet qui reste fort., le bois, l'eau le végétal. Un cheminement qui laisse l'esprit libre pour se sentir comme au-dessus des éléments en ayant conscience d'être ailleurs. Une réalisation qui ouvre à la culture des jardins Chinois qui reste pour une grande majorité et j'en suis de ceux-la une inconnue. L'art des jardins Japonais nous parle plus facilement. Celui des jardins Chinois est encore un mystère pour le commun des jardiniers. Il est facile de conclure que les jardins Japonais en sont le reflet, erreur de lecture et de regard. Cette jolie inspiration et interprétation sont une belle représentation des jardins traditionnelle Chinois. Force et curioisité.

carre-rond-de-yu-kongjian.jpg

Un bassin carré qu'un ponton sinueux bordé de bambou rouge guide le pas d'un lieu a un autre dans l'art de prendre la pose pour regarder l'espace, de sentir les éléments. Un agencement et une mise en scène qui laisse l'esprit en éveil. Une touche de zenitude ouvrant l'esprit à celui de la contemplation dans la simplicité des matériaux en oeuvres. J'aime une telle simplicité en apparence qui révèle une vraie observation du lieu, des effets rechercher. Transporter vers un ailleurs en prenant conscience de l'environnement, celui de l'eau et de son importance. Comment la préserver, l'utilisez à la gérer. L'eau source de vie. Avec ce bassin jardin Yu Kongjian apporte un regard assez particulier sur l'utilisation de l'eau dans son pays. Une richesse naturelle, accessible ou difficile source de richesse ou de pauvreté, de conflit ou de partage.

carre-rond.jpgcarre-rond-de-yu-kongjian-1.jpg

Un ensemble d'aménagement qui laisse songeur. Une réalisation inspirante que tout jardinier este en mesure de reproduire avec un peu de temps et de moyen. Un bassin de récupération d'eau de pluie dans l'esprit très actuel des jardins sous la forme du miroir de jardin pour capter les reflets des nuages au centre du jardin. Pas nécessaires de chercher la profondeur, 30-40 cm seront largement suffisants pour un effet miroir sans être d'une oeuvre pharaonique.

Un cheminement sur pilotis ou damier de parpaings.

carre-rond-copie-1.jpg

Un cheminement direct est parfois d'une monotonie que l'esprit y trouve ennuie. Souple, sinueuse, le pas prend le temps, le regard de regarder, l'esprit d'oublier ou de réfléchir.carre-rond-de-yu-kongjian-2.jpg

S'engager sur ce chemin au-dessus de l'eau est une sensation des plus simples et  des plus agréables qui auront laissé un grand nombre de visiteur songeur. Il se dégage de ce lieu une sensation particulière , celle de la simplicité qui laisse l'esprit libre.carre-rond-de-yu-kongjian-3.jpg

Lors de ma visite j'étais très surpris d'observer les visiteurs prendre le temps de s'arrêter à regarder l'eau ou même les poissons se faisant absent (ou caché), de s'imprégner du lieu et de l'esprit comme on le ferais devant une oeuvre d'art. Une belle réalisation qui reste très inspirante. Une réalisation qui serait trouvée sous une forme autre une place dans nos jardins. Un art des jardins  qui devrait trouver de plus en plus d'adeptes dans le renouvellement et l'aménagement des  jardins. Je reconnais que je suis plus preneur d'une telle culture que celle du produit jetable que l'on trouve en quantité dans les magasins.

carre-rond-de-yu-kongjian-4.jpg

Un cheminement au-dessus de l'eau, entre deux éléments est une sensation toute particulière. Prudence, concentration pour ouvrir l'esprit à celui de l'environnement, a celui de notre quotidien. Un aménagement qu'il est facile de reproduire. carre-rond-de-yu-kongjian-7.jpg

Pour ne pas percer la toile des bambous sont coulés dans du ciment à l'intérieur des parpaings. Il est facile de les disposer ou de les renouveler selon l'humeur et l'esprit recherché.  Il pourrait devenir refuge pour des végétaux ou pour les poissons. Une approche du jardin qui me plaît, inspirante, reposante forte par la couleur, le rouge de la Chine. Un jardin carré où la douceur des formes rondes apporte une nuance à la rudesse des angles, le tout sous le reflet des nuages qui prennent le temps de se glisser entre les ombres des bambous. Une belle réalisation des plus inspirantes.

Un paysagiste qui apporte un regard nouveau et innovant sur la base de la culture ancestrale Chinoise qui se redécouvre un art des jardins avec les moyens que lui donne son économie. Une destination qui sera aussi celle des jardins du 21 siècles.

 

Commenter cet article