Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

IMGP1144.JPG

     Arbre nuage du parc floral de la Source, une jolie transformation d'un cyprès. Un niwaki qui sous cette forme là, deviens un vrais art  de la taille et de la patience. Un sujet qui me laisse admiratif des soins apporter au fils des ans pour obtenir une telle réalisation  et une si forte densité du feuillage.IMGP1145.JPG

IMGP1146.JPG

Je n'ose imaginer les années de travail pour obtenir un tel sujet. Conduire un petit arbre en bonsaï est déjà une performance. Ici sur un arbre de 5-6 mètres de haut je reste sans remarque, il n'y a rien  à dire si ce n'est bravo. Un art qui sous cette forme prend toute sa noblesse. La plantation de ce niwaki est encadré par des cyprès de transformation et de régénération qui donne à l'ensemble de cette scène  un style très particulier dans ce jardin.

IMGP1148.JPG

Une régénération qui pourrait faire croire à une taille et une conduite de l'arbre  sur place. Cette scène reste une pure création, la taille étant bien sûr réalisé en pépinière. Cette forme ci peut être conduit progressivement sur un cyprès dans nos jardins. Pour qui dispose d'un sujet planté dans années 80, qui avec les années ne trouve plus assez de place dans le jardin. Un art à tester pour transformer certains sujet  et redonner un nouveau souffle à certains jardins. Une technique qui se basse sur l'observation et surtout la connaissance de l'arbre. Avec un peu d'imagination, de patience vous arriverez à déterminer les branches à garder et celles à couper.IMGP1147.JPG

De dessous c'est un jolie plateau de branche qui donne un bel aperçus du travail de taille pour produire une ramification dense. C'est un art est un moyen très esthétique pour transformer en grand nombre d'arbres et d'arbustes dans nos jardins. Une manière de transformer plus simplement des arbustes en lieu et place d'un arrachage.Si vous passez par ce parc prenez le temps de flâner sous son branchage au risque de vouloir tout tailler des vôtre retour chez vous.

Commenter cet article