Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

La bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées

     Une bignone des plus intéressantes pour le jardin qui reste relativement peu proposé sur les fêtes aux plantes et encore moins dans les jardineries. L'  Eccremocarpus scaber ou Calampelis scaber est une des plantes grimpantes des plus surprenantes pour nos jardins. Une grimpante de 4-5 mètres en une année. C'est une plante d'aspect très fragile. Pourtant même avec des périodes froides et des gelées de -7°C elle trouve encore la force de garder des feuilles et offrir des fleurs dès mars. Une belle force de la nature. Avec elle l'adage "ce n'est pas les plus grands les plus résistants" se vérifie chaque printemps.
 

 

 

 

La bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées

Une grimpante qui trouve sa place dans mon  jardin depuis très longtemps, grâce à la  première personne qui la proposait sur les premieres fêtes aux plantes, Christine Verneuil de la pépiniere Santonine. Elle  serait en parler avec des mots de tendresse. Une pépiniériste qui à beaucoup participé a son développement en France. Et pourtant cette plante grimpante est encore très rare. Une des raisons est sa fragilité dans les transports sous sa forme juvénile. Il est plus facile de réaliser un semis que de la vendre développé ou avec mille précautions.

La bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées

Une plante grimpante d'aspect fin et délicat que l'on imagine difficilement recouvrir un mur ou un petit arbre en quelques années. Elle cache bien sa capacité à devenir couvrante. Partir en congés l'été sans prendre le temps de contrôler son développement c'est prendre le risque de retrouver un espace du jardin couvert d'une myriade de  tiges et de fleurs. Cette capacité est sa force, même si lors du transport ou replantation vous cassez la tige principale elle en reforme rapidement une. En un été elle couvre une belle surface, d'où explose par intervalle une profusion de fleurs aux teintes acidulées rouges orange parfois prune sur une même plante. Une plante idéale pour couvrir en un rien de temps un abri de jardin. Elle serait idéale en compagnie des plantes de l'article précédent

La bignone chilienne aux centaines de fleurs aciduléesLa bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées
La bignone chilienne aux centaines de fleurs aciduléesLa bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées

Une plante qui ne demande rien une fois qu'elle trouve un emplacement idéal pour porter haut ses feuilles et fleurs. Il est nécessaire de lui faire une toilette au printemps soit sévère avec une coupe nette des tiges  à un mètre de haut ou plus simplement, une coupe avec une  cisaille des tiges sur le support de sa croissance. Cela peut sembler curieux comme taille mais elle n'en montre aucune séquelle dès les beaux jours. Le seul problème et de le faire en sachant que dès mars apparaît les fleurs.  En mars des fleurs mais un feuillage tristoune, irrégulier dans la formation des feuilles. Si vous prenez le temps de suivre sa croissance vous remarquerez après chaque floraison intense, elle forme une quantité importante de gousses porteuses de petites graines qui lui donnent un aspect négligé à maturité. En mai une petite taille sur un pied qui vient de fleurir ne se remarquera plus d'ici fin juillet. En l'absence de taille elle monte et se dégarnit abondamment du pied. Comme une viorne sauvage ou clématite. Si vous savez tailler une clématite vous n'avez pas besoin de conseils.. Tailler au printemps et pas avant l'hiver. Si le temps est doux elle repousse et se fragiliseP

La bignone chilienne aux centaines de fleurs acidulées

Autre raison de l'introduire au jardin elle rend les abeilles et papillons heureux et pas seulement. Une plante sauvage qui trouve facilement sa place dans un jardin. P our une culture en bacs prévoir un support solide et des engrais pour alimenter sa belle croissance. En pleine terre quelques peltées de compost bien décomposé lui sont suffisantes pour un bon développement. Elle ne montre pas de sensibilité aux pucerons araignées limaces. Presque une plante parfaite. Une plante facile qui à partir d'un semis ce mois-ci donnera un beau plant à mettre en place fin avril dans l'ouest de la France, en mai a l'est. Elle supporte un moins 12°C sans aucune précaution quand elle est bien installé depuis un an. Le semis fonctionne très bien aussi facilement que des oeillets d'indes. Avec un paquet de graines vous avez de quoi fleurir tout votre quartier ou village. Une jolie chilienne  s'il faut est facile à enlever. Elle supporte difficilement d'être déraciné et replanter. Une plante que vous pouvez essayer sans risque sauf si votre préférence se porte  sur une  plante qui reste à sa place. Celle-ci garde son aspect naturel sauvage. Une plante comme j'aime qui se débrouille sans ma présence l'été.

Commenter cet article

Cotecloture 02/03/2016 17:49

Vraiment magnifique cette fleur !