Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeurdeplantes

bonsai.jpg

La sève recommence à circuler, les hormones sécrétées activant le gonflement des bourgeons et la pousse de radicelles. Selon les espèces, le débourrement des feuillus a déjà eu lieu en février, d'autres comme le chêne, mettront plus de temps à se réveiller. Sur les azalées, selon les cultivars, on observe l'apparition et le gonflement des bourgeons à fleurs. Chez les conifères, les bourgeons terminaux seront également activés mais les chandelles mettront encore un mois pour se développer.
En fonction des régions, quand tout risque de gel est écarté, les arbres seront sortis des serres froides ou de leur protection hivernale.

Rempotage
Poursuite des rempotages qui ont pu être commencés en février. Dans la mesure du possible il faudra éliminer toute trace de l'ancien substrat pour les feuillus, caducs et persistants. Le démêlage des racines se fera avec précaution et la taille de celles-ci plutôt par en dessous de la motte, pour laisser le plus possible de radicelles et de racines fines en surface. On raccourcira progressivement les grosses racines et on éliminera les racines mortes.
Les arbres seront convenablement arrimés aux pots par les trous de drainage, pour pallier aux rafales de vent fréquentes en mars ou lorsque les arbres sont très exposés.
Une fois les racines placées sur une première couche de substrat, elles seront bien étalées horizontalement. Puis le substrat sera versé progressivement en prenant soin, à l'aide d'une baguette de bois, de l'introduire entre les racines pour combler tous les interstices.

Dans la mesure du possible, les arbres venant d'être rempotés seront placés à l'abri du vent, pendant quelques semaines. Le rempotage des azalées satsukis peut être effectué ce mois-ci, sans que cela ne remette en cause la floraison.

Arrosage
L'arrosage reste mesuré tant que les feuillages ne sont pas complètement établis. Il faut bien sûr adapter l'arrosage à chaque espèce, en fonction de l'avancement de leur état, débourrement ou repos hivernal et conditions atmosphériques. Les arrosages se feront le matin de préférence. Leur fréquence variant aussi selon les bourrasques de vent qui accélèrent l'assèchement des substrats.

Engrais
Sur les arbres en feuilles, on donnera de l'engrais organique en boulettes ou micro-billes. Pas d'engrais sur les conifères dont les bourgeons commencent à gonfler, sauf éventuellement sur les genévriers en cours de formation, jeune plants et arbres ayant reçu une taille de structure durant l'hiver.

Tailles-formation
Il est encore possible d'effectuer les tailles de formation sur feuillus. On évitera les tailles des conifères, la reprise lente de leur activité induisant un écoulement de sève important.
Sur tous les feuillus, suppression des gourmands et jeunes pousses sans intérêt esthétique apparaissant sur les troncs. Surveillance des ligatures anciennes qui risquent de marquer l'écorce avec le gonflement des tissus lors du développement du feuillage.

Sur les azalées, ligaturage des branches secondaires. Les rameaux de l'année passée se lignifient. Il est possible de supprimer les bourgeons à fleurs quand ils sont en trop grand nombre, en n'en laissant qu'un seul bien orienté.

Sur érables, notamment les palmatum et s'agissant de la formation des branches, pincement du dernier bourgeon lorsqu'une pousse vient d'émettre une ou deux paires de feuilles, afin d'éviter l'allongement des entre-noeuds.

Traitements
Le réveil de la végétation sonne aussi celui des hôtes indésirables. On surveillera tout particulièrement les aisselles des rameaux, les dessous des feuilles, pour éliminer manuellement pucerons et cochenilles. Les feuillages étant encore fragiles, il vaut mieux recourir à des remèdes doux plutôt qu'aux traitements insecticides. Sur les conifères, un traitement préventif à la bouillie bordelaise pourra être réalisé, principalement sur les genévriers qui ont été taillés le mois précédent.

 

Tous ces conseils me proviennent du Bonsaï Club de St-Gratien (95).(01-39-89-48-13). Merci au secretaire du club.

 

Un club de bonsaï qui complété l'enseignement par des ateliers le dimanche. Un club ou l'esprit est des plus agréable pour apprendre les gestes et techniques dans l'art de former et entretenir un bonsaï.

 

 

Commenter cet article