Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

IMGP1537.JPG

Kokedama, Kusamono, Shitakusa ou la magie au pays du soleil levant dans l'art de cultiver la plante dans l'équilibre et la simplicité de la présentation.Trois noms aussi mystérieux que ce qu'ils représentent. Trois noms qui évoquent pour le commun des jardiniers un curieux vocabulaire. Pour les plus avertis des  connaisseurs des arbres et bonsaïs ou voyageurs c'est une résonance des jardins japonais lieu de  "zénitude" particulière. L'art de présenter les plantes ou d'accompagner un petit arbre. Pour le jardin , pour l'intérieur pour le plaisir d'une présentation à part qui ne ressemble pas à nos potées traditionnelles. Pierre, terre, végétaux eau pour former qu'un, harmonie des formes  et des équilibres. IMGP1536.JPG

Kokedama c'est une mise en valeur d'une plante, vivace, arbuste, plante verte avec pour support une boule recouverte de mousse. La boule c'est tout un travail dans la  maîtrise de l'équilibre des proportions  de la terre et de l'argile utilisée. Pétris ou malaxer d'une certaine manière pour rester ferme et accueillir une plante et y  recevoir un ensemencement de mousse ou lichen.  Vous avez certainement si vous fréquentez les fêtes aux plantes observés le stand  d'Aquaphyte Design qui depuis quelques années prend le temps de nous présenter de belles réalisations. Un travail de patience pour promouvoir cette technique en France. En dehors des amateurs des bonsaïs nous sommes très peu et même pas du tout sensibiliser à cet Art  des plantes.

Un travail qui donne une approche bien différente dans l'art de recevoir et présenter une plante. Une culture nouvelle, une approche de la plante aussi. Il serait facile de croire que cette plante est fragile, un manque d'eau et hop. Justement c'est une belle erreur si les matériaux utilisés sont  correctement préparés avec  soins le Kokedama tient très longtemps. Au contraire au fils des années il en est plus beau. La croissance du végétal se fait très lentement. Si vous savez conserver une orchidée vous devriez avoir aucune difficulté pour conserver une telle création. Car il s'agit a chaque fois d'une pièce unique. Le travail du jardinier, son expérience s'imprime directement sur la forme du végétal et sur la terre. Une visite du site d'Aquapyhte Design vous en dira plus link. Pour une vrais comparaison et connaissance  wikipédia  c'est un pluslink.

Retenir que la plante est planter dans une boule de terre et de mousse le tout reposant sur une plaque, ardoise, pierre. A chacun de choisir un support avec de l'imagination vous trouverez rapidement.  C'est cette forme de présentation et support qui donne au Kokedama un attrait des plus agréable. A quand de le découvrir chez nos fleuristes. Le prix des réalisations est encore très élevés. Découvrir la plante par l'intérieur et une belle idée pour  se lancer dans des réalisations. Du magasin de bricolage au magasin des arts manuelles pour y dénicher de l'argile. Se lancer dans cette pratique c'est comme apprendre à faire du vélo, risquer au départ un plaisir après. Le seul risque est de créer des jolies réalisations. Un peu de zénitude dans le jardin.

a0322_3.jpg

Kusamono l'art de présenter la plante par la plante en complément d'un bonsaï pour le plus souvent. Une petite plante souvent présenté dans une coupelle qui viens par sa forme, sa présentation crée une transition entre le bonsaï et la plante. kusamono.jpg

Une forme de présentation des plus agréable réalisable avec toutes les plantes annuelles, vivaces, plantes vertes bisannuelles à petite croissance. Avec un peu de mousse très rapidement vous pouvez vous retrouver avec un ensemble des plus jolie et surtout très variés selon le végétal utilisé. Harmonie et équilibre dans l'art de ces créations. Simplicité surtout et possible avec toutes les plantes du jardin. La croissance du végétal sera lente maintenir la terre toujours humide a moins d'utiliser des plantes succulentes ou grasses. A moins d'utiliser des cactus. A chacun de trouver l'équilibre et la plante qui sera  le lien entre la proximité du regard et le fond du jardin , de la nature. Pour l'intérieur pour l'extérieur, pour un petit jardin, pour un balcon une terrasse. fougere1.jpg

Si le Kusamono est  utilisé pour servir de plante d'accent dans les expositions de bonsaïs ou d'Ikebanas il mérite de sortir de ce cadre restreint de connaisseur pour envahir les tables dans les jardins, les bibliothèques et tables basses des salons. Une plante qui s'observe que l'on prend le temps de regarder. Retrouver l'essentiel d'une plante en intérieur. Harmonie et moment de contemplation. Pour oublier le stress, pour se reposer le regard.Kusamono-en-mai--7-.JPG

Cette photo est une jolie présentation de ce que le Kusamono est , simplicité dans la technique, un petit moment d'épuration. Un jardin avec peu pour peu de surface. Ou l'art de se créer un jardin en intérieur quand les intérieurs se font de plus en plus petit. Pour regarder une belle série de Kusamono et en savoir plus voici le lien d'où est extrait cette photolink

 

Shitakusa ou l'art de présenter une plante qui vas ravir l'oeil et donner une indication sur la saison. On utilise une seule plante. L'art est dans le choix juste de la plante le support pouvant être le même que pour un Kusamono.IMGP0057

Par cette photo vous comprendrez mieux, la petite plante qui accompagne cet Azalée est un Shitakusa, juste une plante d'accompagnement. Une plante par elle même, une herbe simple et belle, indicatif. La vraie définition étant herbe en dessous. Je la trouve aussi intéressante par l'aspect décorative que les bonsaïs. Très facile d'imaginer des mises en scènes uniquement avec des graminées dans des petits pots, des petites annuelles, des mousses, pour le vert, pour la simplicité de la plante.kusamono_et_shitakusa-mai_2011-35_thumb.jpg

 

Si la technique du Kohedama, du Kusomono et du Shitakusa vous intéresse le club de MLC de St Leu la foret organise un atelier le 3 mars. Il sera animé par Francis Roux passionné des bonsaïs et doigt vert dans l'art de donner forment aux arbres et plantes. Il faisait partis de l'équipe ayant travailler au  Bonsai Art à la Tour Eiffel .

Exposition-JMJ-a-MONACO-du-10-11-12-juin-2011--146-.JPGFrancis Roux

Il s'agit du premier atelier dans le genre en Île-de-France ouvert aux jardiniers et curieux des plantes. Il faut prévoir 50 euro pour la journée et son panier repas. Attention très peu de place 10 alors soyez rapide si cela vous intéresse. Y découvrir une nouvelle approche du jardin par une approche de la plante avec un regard et technique autre que la mienne. Si vous avez besoin de joindre les organisateurs je vous transmet le numéro de téléphone par emale. Bon découverte.

Commenter cet article