Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

     En cadeau de Noël voici les 7 secrets de Michel le jardinier pour obtenir un beau jardin. Il s'agit d'un extrait d'une publication "les 4 saisons" en 1983.

" C'est le moment ou jamais, tandis qu'il repose sous le manteau du froid, de refaire ce jardin au lignes dont vous rêvez! ne vous désolez pas de ses imperfections: une maison, un jardin, un appartement ne sont jamais totalement réussis du premier coup. Seul le temps permet aux objets et aux plantes de trouver leur place idéale dans le cadre que nous leur organisons.

     Profitez donc du répit de décembre (avec la neige c'est le bon moment) pour vous armer d'un crayon, d'une feuille de papier millimétré et d'imagination. Et réinventez votre jardin.

 

     Commencez par le contenant: reportez sur votre papier la forme du terrain. Ajoutez-y la rose des vents car il est important de connaître l'exposition de toutes ses parties. Notez aussi, s'ils sont nets, le sens des vents dominants. Et n'oubliez pas d'ajouter votre maison et ses ouvertures, de manière à calculer le coup d'oeil que vous aurez depuis votre salon, votre chambre ou votre cuisine.

     Évidemment, votre fantaisie, vos goûts, la nature du terrain, le climat où vous vivez doivent entrer en ligne de compte dans le choix des espèces que vous retiendrez. Mais tenez compte, avant tout, des six commandements que voici.

 

     Bannissez les allées rectilignes, les massifs carré,les plantations en files, tout ce qui donne un sentiment de raideur et de parcimonie. Arrondissez au contraire massifs, allées, parterres.

 

     Quelles que soient la taille de votre et a forme de votre jardin, laissez le centre dégagé. organisez-le en pelouse sur laquelle le regard glissera vers la périphérie où vous aurez réparti buissons, arbustes,arbres, parterres et rocailles éventuelles. Si vous avez malgré tout envie de taches de couleur sur cette pelouse, veillez à n'y installer que des fleurs de petite taille, en parterres ou en bordures qui agrémenteront le coup d'oeil d'ensemble sans le rompre.

 

     Eh oui! malgré la mode anglo-saxonne des pelouses et des taillis courant à l'infini sans s'embarrasser de clôtures en passant d'une maison  à l'autre, je reste un partisan du vrai jardin, c'est-à-dire un lieu clos ayant son unité bien à lui. pour dissimuler les maisons de vos voisins, choisissez des arbres en dôme - tels que le cerisier à fleurs, le bouleau, l'alisier, le sorbier des oiseleurs - ou encore des conifères élancés.

 

     Un jardin, pour être réussi, ne doit pas livrer tous ses charmes au premier coup d'oeil! Ponctuez donc le vôtre d'arbustes, isolés ou en bouquets, comme le camélia, le cytise, le faux ébénier. Et même d'un banc pour rêver, ou d'un bassin dont on viendra goûter la fraîcheur les jours de chaleur.

 

     Une façade désolante de banalité, un angle de bâtiment s'avançant comme un coin sans grâce méritent d'être camouflés. les plantes grimpantes (sur murs ou treillis) semblent avoir été inventées à cette fin; réservez-les donc à cet emploi et placez-les aux abords extérieurs du jardin. Un seul inconvénient: le temps qu'il leur faudra pour recouvrir toute la surface que vous leur destinerez.

 

     Si vous êtes un jardinier digne de ce nom, vous ne supporterez pas de ne pas avoir, quelque part, un coin réservé au potager. Installez-le de manière qu'il soit le plus possible dégagé du coup d'oeil général sur votre jardin d'agrément, mais souvenez-vous, en priorité, qu'il lui faut une place bien éclairée (loin de l'ombre des arbres) et bien aérée. prévoyez un poste d'eau (robinet ou à défaut, bassin). Tracez-y une allée centrale et, perpendiculaires de chaque côté, les plates bandes de 1,20 m de large au maximum. Laissez des petits passages où vous circulerez, entre chaque plate-bande, eux aussi perpendiculaires à l'allée centrale. Orientez vos châssis au sud ou à l'ouest pour qu'ils bénéficient du maximum d'ensoleillement. Plantez aussi des haies en brise-vent sur les cotés d'où soufflent les vents dominants de votre région. enfin prévoyez vos projets de culture de manière à pouvoir pratiquer aisément l'assolement,  c'est-à-dire leur rotation dans le même sol.

 

     Ce ne sont là, bien entendu, que de grands principes. a vous de les adapter à vos besoins, vous préférences, vos possibilités. car il est un septième commandement qui s'énonce sous forme de dicton: Jardinier est maître chez soi!

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article