Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

IMGP2170.JPG

Jardin en mouvement ou comment les plantes des semis spontanés au jardin peuvent être un jolie surprise. Ici un semis entre un matricaire et le Lychnis coronaria "Astrosanguinea' des plus classique mais qui reste toujours une jolie surprise au jardin. Des plantes parfaite pour lié deux saisons au jardin. L'introduire une fois au jardin suffit pour le conserver très longtemps.IMGP2191.JPG

Profiter des semis naturels est un bon moyen pour fleurir le jardin sans crainte. De très nombreuses plantes aiment se jouer de notre surveillance et nous offrir la surprise d'une floraison abondante . Elles semblent choisir l'endroit idéal au jardin ce qui reste un bon outil pour comprendre le "fonctionnement "du jardin et la nature des sols.IMGP1721.JPG

L'ancolie est certainement une des plantes qui prend un grand plaisir à quitter l'espace qu'on lui donne, elle trouve toujours un lieu pour croître et fleurir abondamment et parfois beaucoup mieux que dans le sol bien bêché.

IMGP1717.JPG

Le Verbascum est une plante voyageuse par excellence dans mon jardins comme dans la nature. Chaque année elle occupe un nouvel emplacement. Lorsque je la découvre au jardin il est bien souvent trop tard elle forme si rapidement une belle rosette de feuille qu'il est bien dommage de devoir l'arracher. Par sa présence je suis souvent à déplacer certaines plantes qui ne supporte pas forcement sa présence un brin expansionniste. Une plante que j'affectionne particulièrement, si douce au toucher et des fleurs d'un jaune si doux le matin.

IMGP1772.JPG

La Julienne ou hesperis matronalis est une des ses plantes qui donne rapidement une touche de campagne à un jardin, une plante qui pousse si facilement qu'elle peut couvrir facilement un très grand espace. Son rose est si tendre et si frais dans les espaces à l'ombre qu'elle mérite bien sa liberté dans mon jardin. Souvent sa floraison coïncide avec les rosiers botaniques une harmonie simple et naturel ou je suis simple spectateur.

Oublier de désherber, de bêcher trop tôt un massif et c'est l'assurance de laisser le naturel prendre  sa place au jardin. Une approche du jardinage en accord avec les tendances du moment. Un jardinage simple sans contrainte au rythme des plantes, rien de très compliqué, le plus important savoir observer et laisser agir les plantes. Un principe que je laisse de plus en plus se faire dans mon jardin de campagne ne pouvant faire autrement. Je suis de plus en plus rééduquer par les plantes sur l'art du jardinage. Elle m'indique les bons emplacements pour de nouveaux massifs ou les plantes les plus résistantes aux conditions climatiques. Une observation à prendre en compte en ce moment. Cette approche elle pleine de surprise, Gilles Clément en théorisant cette technique à montrer la force de l'observation et la simplicité de l'action. Jardiner autrement est un vrais plaisir.

 

Théorie du jardin en mouvement par Gilles Clémént

"Le Jardin en Mouvement s'inspire de la friche: espace de vie laissé au libre développement des espèces qui s'y installent. Dans ce genre d'espace les energies en présence-croissances, luttes, déplacements, échanges - ne rencontrent pas d'obstacles ordinairement dréssés pour contraindre la nature à la géométrie, à la propreté ou à toute autre principe culturel privilégiant l'aspect. Elles rencontrent le jardinier qui tente de les infléchir pour les tourner à son meilleur usage sans en altérer la richesse. <Faire le plus possible avec,le moins possible contre> résume la position du jardin en Mouvement.

Comme tous les espaces animés d'êtres vivants- plantes, animaux, humains- le jardin en OUvement se trouve soumis à l'évolution résultant de leur interaction dans le temps. Ici la tâche du jardinier revient à interpréter ces interactions pour décider quel genre de "jardinage" il va entreprendre. quelle balance entre l'ombre et la lumière, quel arbitrage entre les espèces en presence, l'objectif étant de:

- maintenir et accroitre la diversité biologique, source détonnement, garantie futur.

- maintenir et accroitre la qualité biologique des substrats: eau,terre,air

-intervenir avec la plus grande économie de moyens, limitants les intrants, les dépenses d'eau, le passage des machines

Cet état d'esprit conduit le jardinier à observer plus et jardiner moins. A mieux connaitre les èspeces et leurs comportements pour mieux exploiter lerus capacités naturelles sans dépenses excessive d'energie et de temps.

Dans cette dynamique de gestion, l'une des manifestations les plus remarquables du Jradin en Mouvement vient du déplacement physique des espèces sur le terrain.

Ce déplacement rapide et spectaculaire concerne les èspecs herbacées à cycle court- annuelles, bisannuelles (coquelicots, bleuets, nigelles, digitales,molènes résédas...) qui disparaissent sitôt lerus graines formées. Elles réapparaissent à la faveur des accidents du terrain-sols retournés- partout là ou les graines,disseminées par le vent, les animaux et les humains, parviennent à germer.

Le jardin en mouvement tire son nom du mouvement physique des espèces végétales sur le terrain, que le jardinier interprète à sa guise. Des fleurs venant à germer dans un passage mettent le jardinier devant le choix de savoir s'il veut conserver le passage ou conserver les fleurs. le jardin en Mouvement préconise de conserver les espèces ayant décidé du choix de leur emplacement.

Ces principes bouleversent la conception,élaboré du jardin qui, ici, se trouvent entierement remise entre les mains du jardinier. Le dessin du jardin, changeant au fil du temps, dépend de celui qui entretient, il ne résulte pas d'une conception d'atelier sur les tables à dessin.

Ce mode de gestion, donc de conception, éléboré à partir du jardin de la Vallée, puis théorisé et élargi à tous les espaces et toutes les echelles, s'est exporté dans toute la france et à l'etranger sous une forme d'appelation <gestion différenciée>. Un terme plus souvent utilisé dans le vocabulaire des administrés. Celui de friche apprivoisée est un autre terme que l'on rencontre de plus en plus.

 

Cette approche du jardin reste un engagement de chaque jardinier, la liberté des plantes et celle du jardinier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Imen 01/10/2019 16:41

salut, pouvez vous me donner des documents sur ce sujet, je trouve qu'il est très intéressant et merci beaucoup.

Glycine blanche 31/05/2011 07:26


C'est ce que j'aime le plus, le concept du jardin en mouvement... Très belles photos. Bonne journée.