Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

 

      Les chrysanthèmes pour la Toussaint cette année dans l'ouest de la France avaient comme un air   de  fraîcheur sous un beau soleil et des températures printanière. Le temps de ce petit weekend pour réaliser une visite de 15 jardineries et de 25 cimetières pour y sentir  la tendance des chrysanthèmes  entre Tours et Angoulèmes. Regarder celles proposées par les grandes enseignes, Jardiland, Truffaut, Gamvert et Villaverde et de découvrir les cimetières  comme de visiter un jardin. Pour moi une promenade très particulière, un brin mélancolique, de romantisme aussi et de joie à travers l'amour des gens pour le souvenir, des proches, des amis de la vie qui avance. La Toussaint est vraiment un temps particulier pour découvrir les cimetières qui se transforment en  des jardins éphémères ou les mélanges des couleurs font de ces lieux des espaces ou la simple promenade reste une vrais découverte. Cela peut vous sembler curieux faire une promenades dans un cimetière, en cette saison c'est un moment très particulier et aussi jolie. Observer les tombes les arrangements, les plantations c'est comme de percevoir en minuscule l'esprit des jardiniers qui sommeil en tous. Les soins apporter à certaines tombes dans la composition des plantes est comme d'observer des petits jardins. Que de plaisirs ce weekend dans les échanges avec les gens qui se rendent dans ces lieux. Des rencontres de jardiniers qui cultivent le souvenir à travers des plantes bouturées chaque année avec amour et souvenir. Souvenir d'un chrysanthème d'une nièce, d'une tante parfois d'un frère ou des parents qui se prolonge les années, parfois par dont d'un aieul. De jolie échanges que je ne regrette pas et qui me fait aimer cette plante. Plante symbole de joie et de lumière au Japon, de tristesse pour beaucoup chez nous. Une plante qui se cultive toute l'année qui permet d'entretenir   le lien avec la famille, d'échanger avec la famille. J'avais oublier ce rôle du chrysanthème dans l'espace sociale. Pendant cet itinéraire chargé c'était renoué avec une tradition de culture d'une plante dans un contexte sociale, et pas seulement un produit commerciale qui fait de cette plante un produit jetable. Pourvoir regarder des jardiniers arrivant avec des potées de chrysanthèmes que le commerce aurait refusé me procurait une grande joie. Des potées très jolie aux couleurs passées, des plantes pas rigides et corsetés. Des plantes ayant poussées avec accompagnement et d'autres simplement oublier dans le jardin sans aucune taille, arracher au dernier moment et rempoter dans un grand bac. Un univers qui devrais pouvoir intéresser un ethno-sociologue tellement je trouve passionnant le rapport que nous entretenons à travers cette tradition. Si vous connaissez une étude sur ce sujet je suis preneur des sources. Les traditions changent, les attentes aussi, un domaine du jardinage disparaît nombreux sont ceux qui oublient de replanter et de trouver une place pour le chrysanthème dans un jardin. Une plante qui perd rapidement sa forme horticole et qui devient une plante idéale pour compléter les massifs en automne
      Lors de ce périple je voulais observer si il y a une uniformisation dans les chrysanthèmes pour la Toussaint. A ma grande surprise il y a de grande différence entre la ville de Tours , Chatelleraut,  Poitiers, Angoulèmes. Beaucoup plus de grosses fleurs dans la région de Tours et Chatellerault, avec une belle importance des unifleurs ( chrysanthèmes cultivées en serre à raison  une bouture pour une fleur aux couleurs plus sombres et aux formes tubulées). Des potées avec plus de 15 grosses fleurs, de belles potées du vrais travail d'horticulteur. Dans le Poitou, la petite fleur, avec des marguerites en quantités. La pomponette est la reine des cimetières, les tubulées prennent de l'importance, du rose, du blanc, du crème des teintes douces, des couleurs joyeuses surtout acheter par les jeunes. Les rouilles et les rouges , bordeaux, mauves par les plus anciens.  Dans les villes les petites potées sont nombreuses à la campagne les plantes généreuses sont préférées.  La grande tendances des dernières années les mélanges des trois couleurs, à 5 et dans la région d'Angoulème des mélanges de 7 coloris. Très beaux des vrais tableaux. Je ne suis pas arrivé à découvrir qui produit ce genre de plantes, elles provenaient d'un vendeur sur un marché de Rouillac. J'ai observé ce style de réalisations que dans deux cimetières. 
plus on est proche du cimetiere plus les jardiniers récuperes les chrysanthèmes, je vous invitent à vous rendrent de celui près de chez vous après le 20 novembre pour trouver de nombreuses boutures qui seront jétés inévitablement à la poubelle. Dans les cimetières des campagnes de très nombreux jardiniers re-cultivent les chrysanthèmes gestent qui s'entretient comme celui du souvenir.. Une tradition qui reste l'art des anciens jardiniers, technique qui se perd, elle est encore très vif dans le Mellois. J'ai pu observer dans les jardins des rangs de chrysanthèmes cultivés en pleine terre, des variétés anciennes que certainement ont s'échangent entre jardiniers. Un moyen pour un grand  nombre de produire des grosses  potées. Une plante qui trouve plus facilement sa place dans un grand jardin de campagne pour être cultivée en rang, que dans celui plus petit des villes.  Autre constat les jardineries proposent parfois les mêmes plantes pas beaucoup d'originalité, même type de plante d'une banalité que je trouve triste, moi qui pensait trouver la diversité, pour trouver celle-ci les marchés sont le meilleur lieu les petits producteurs y sont nombreux. Malgré la richesse de ce genre de plante les professionnels ( grandes enseignes) proposent une gamme pauvre, la richesse se trouve plus chez les particuliers qui conservent des variétés plusdu tout adaptés pour le commerce. Cette plante commence à retrouver le chemin des jardins, renoué avec cette plante c'est découvrir des variétés splendides. Une visite au conservatoire de St Jean de Braye link  pour vous en faire comprendre l'intéret au jardin. Une plante pour nous les jardiniers.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article