Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

IMGP0825

     Toujours du repos pour les arbres qui passent l’hiver à l’extérieur.


Il faut cependant faire attention à ceux qui se trouvent sous serre froide. En effet, les journées sont un peu plus longues et peuvent être un peu plus ensoleillées et les arbres, croyant le printemps arrivé, commencent à bourgeonner. Leur protection semble avoir “fondu” et on peut apercevoir un peu de tissus verts.
Soyez vigilants ! N’oubliez pas d’ouvrir la serre le matin (sauf si les températures sont trop froides bien sûr).

L’arrosage doit toujours être parcimonieux, on ne donne pas encore d’engrais.
C’est le moment de faire les tailles de structure : grosses branches, branches malades, branches mal placées.
A ne pas faire s’il gèle très fort. Pour éviter cela, vous devrez ouvrir vos serres froides.
N’arrosez pas trop, ne donnez pas d’engrais stimulants. En même temps, mais cela vous ne pouvez pas le voir, certaines radicelles commencent elles aussi à pousser. Tout cela est assez dangereux.

En effet ces quelques jours de chaleurs sont très souvent suivis de périodes de froid, voire de gel. Si vous ne protégez pas bien vos bonsaï, ils ne pourront résister au froid et tous ces éléments qui ont poussé vont mourir.
Au mieux, l’arbre redémarrera difficilement en ayant perdu pas mal de rameaux, comme s’il avait eu une taille très drastique. Au pire l’arbre mourra.
La solution est, bien entendu, de faire hiverner vos arbres naturellement dehors quand ils le supportent (pas les tropicaux bien sûr !).
On peut aussi :
- - créer et/ou nettoyer les bois morts,
 - ligaturer les Junipérus,
 - attendre le démarrage de la végétation pour tailler les prunus


Pour les plus expérimentés, certains rempotages peuvent être effectués, à condition de pouvoir maintenir le ou les arbres hors gel après cette opération

 Tous ces conseils me proviennent du Bonsaï Club de St-Gratien.(01-39-89-48-13).

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article